Comment fonctionne l'érection masculine

Qui suis-je ? Je me dresse involontairement le matin. Je suis très faible lorsque mon sujet est en surpoids. Je ne fais pas bon ménage avec l’alcool. Je suis l’ingrédient phare pour une relation épanouie de couple. Vous l’aurez sûrement deviné ! Je suis l’érection masculine. Découvrez dans cette rubrique, tout ce qu’il faut savoir sur le sujet !

L’érection un fonctionnement physique naturel !

Chez l’homme, l’érection est un mécanisme normal et inné. Elle peut provenir d’une excitation de différentes sortes :

- Erection Psychique : le fait d’avoir envie de son ou de sa partenaire, de penser à elle et de l’imaginer dans une tenue affriolante ou une position sexy.

- Erection Physique : il est évident que l’érection vient au moment d’un contact, une stimulation tactile du pénis, une caresse de son ou de sa partenaire ou de la personne elle-même. Certains hommes plus sensibles que d’autres entrent en érection dans des situations comme les le fait de rouler en voiture et de ressentir les vibrations du moteur.

- Erection Sensoriel : en sentant une odeur de parfum aphrodisiaque, en touchant son partenaire ou en regardant un corps plaisant etc. L’érection peut être obtenue à n’importe quel moment de la journée, le matin, à midi, le soir et même dans la nuit. Cela même s’il n’y a eu aucun stimulus particulier. Dans ce cas, on parle alors d’une érection spontanée. Celle-ci est attachée au cycle du sommeil et à ses nombreuses phases.

Comprendre Le mécanisme du pénis et de l'éréction

Ce mécanisme du corps humain est parfois difficile à saisir pour la gent féminine. Et pour cause ? Il lui est inconnu ! Dans cette optique, voici quelques informations qui aborderont le sujet. : 2 corps caverneux, un corps avachi et l’urètre sont les parties qui composent le pénis. Ces dernières ne sont pas identiques mais se complètent. Le corps avachi est une sorte de cylindre qui a pour rôle de réguler le diamètre de l’urètre. C’est par là que passe l’urine ou le sperme. Les corps caverneux ressemblent à des éponges qui se contractent ou se dilatent pour laisser passer le sang dans le pénis. Lorsque l’afflux sanguin est bloqué, le sexe est mou. On dit qu’il est « au repos ». Au passage du sang, le sexe gonfle et devient rigide. Il traverse par la phase tumescence avant de terminer à l’érection. Ces trois parties sont donc les éléments qui font une érection fonctionnelle. Une membrane élastique appelée « albuginée » sert de protection à ces corps.

Pour se faire une idée précise du mécanisme de l’érection, voici les différentes phases qu’elle englobe :

L’érection entre en ligne dès la vie in-utero de l’homme Le début est une phase appelée « flaccidité » - le repos du pénis Ensuite, elle arrive à la tumescence. Cela veut dire que la verge se gonfle lentement de sang. En même temps, elle devient volumineuse et augmente en taille. Cette phase correspond à une excitation sexuelle ou au sommeil Enfin la dernière étape est la phase de rigidité. Le sexe gonfle à son maximum et s’endurcit. L’érection est alors au rendez-vous et permet à l’homme de réussir un rapport sexuel La phase finale est la détumescence. Le pénis est au repos. Il reprend sa taille et sa forme d’origine dans un laps de temps. Ce temps dépend de chaque individu. Il peut être court pour certains et long pour d’autres. Une seconde érection est alors possible après ce temps de repos. Mais là encore 2 facteurs entrent en jeu : l’âge et la condition physique de l’individu.

système reproducteur masculin.jpg

 

Le guide de l’érection : Comment votre pénis fonctionne :

- L’érection peut-être involontaire

Il est d’actualité publique que le mécanisme se déclenche le matin dans l’anatomie masculine. Et çà, les femmes ne le comprennent pas ! Mais l’explication est simple, elle est de source scientifique. Les muscles se relâchent de nombreuses fois dans la nuit. Elle se produit durant les phases de sommeil paradoxal.

Ces muscles retiennent l’afflux sanguin dans le pénis. Il reste donc bien sage tout au long de la journée. Mais le matin spécialement, les muscles se distendent et le sexe est au garde-à-vous. Et détrompez-vous, plus il se redresse, plus l’excitation monte. La vue d’une jeune fille séduisante peut suffire à provoquer une érection chez un adolescent. Mais au fil du temps et avec le contrôle des émois, cette réactivité diminuera.

- Des rapports sexuels fréquents favorisent l’érection

Une récente étude réalisée par un andrologue/sexologue a démontré que plus un homme fait l’amour, plus il est armé pour l’acte sexuel. C’est dans votre intérêt donc de doubler voire multiplier la fréquence de vos rapports sexuels.

Les facteurs extérieurs qui jouent sur sa qualité Lorsque le sexe de l’homme est en érection, il devient plus dur en fonction de son excitation, mais pas que. Sa qualité dépend de plusieurs facteurs extérieurs. Il est bon à savoir que l’excès de drogues ou d’alcool va impacter voire bannir toute trace d’érection. Le surpoids peut également être nocif pour votre érection. Les pannes, ça existe, et ça n’arrive pas qu’aux autres !

Les personnes atteintes de diabètes ou celles qui souffrent de maladies cardiovasculaires peuvent être sujets à des problèmes d’érection. La prise de médicaments comme les bêtabloquants en est la cause.

- Les pannes d'éréction, nul n’est à l’abri !

Comme on l’a mentionné précédemment, les pannes peuvent se présenter et ne sont pas toujours provoquées par le ou la partenaire. Le plus souvent, la panne est due à une cause extérieure qui bloque l’afflux sanguin dans la verge. Qui dit érection dit muscles détendus et non l’inverse. Si vous êtes stressé ou préoccupé, il peut s’avérer difficile d’avoir une érection. Si vous avez été déjà confronté à une panne, rassurez-vous, ce n’est pas de votre faute.

- Des remarques et réflexions au moment de l’acte, de véritables « tue- l’érection »

Si votre partenaire n’a pas une érection satisfaisante, faites attention aux réflexions qui blessent. Une fois que vous lui aurez fait remarquer, cela nuira à sa performance. Il pensera qu’il n’est pas à la hauteur. Pour éviter de vous décevoir, il fuira les futurs rapports pour ne pas subir une nouvelle remarque. Si ce cas se présente, pour faire revenir l’érection, il vous suffit de caresser le pénis ou de lui donner un petit coup de pouce pour qu’il revienne à la charge !

Vous l’aurez compris, plusieurs moyens sont bons : petits bisous, câlins etc. Pour faire durer une érection, trouver ce qui excite le plus votre partenaire Si votre partenaire aime la nuisette sexy, les jeux coquins aves des aliments (glaçon, chocolat, crème etc.). S’il aime les bisous sur la nuque, les oreilles ou encore les caresses du ventre ou des épaules, à vous de jouer ! Pour faire du bien à votre partenaire, utilisez ses « petites faiblesses » contre lui. Cela ne signifie pas pour autant qu’il est l’un de vos objets sexuels !

pénis 1.jpg

 

Les troubles de l’érection

Les dysfonctionnements érectiles occasionnels et ponctuels sont causés par les facteurs qu’on a vus ci-dessus : fatigue, alcool, tabac, obésité et stress. Néanmoins chez certaines personnes, obtenir et maintenir une érection est une difficulté permanente. On peut alors constater : soit une absence totale d’érection, soit une diminution de la rigidité du pénis. Pour qu’un médecin prenne en charge un dysfonctionnement érectile, il faut écarter les pannes occasionnelles. Seuls les troubles sexuels importants ou limités empêchant de vivre une vie sexuelle seront à traiter. Aujourd’hui, il existe de nombreuses techniques qui peuvent aider à solutionner ces problèmes. Techniques de relaxation simples ou traitements médicamenteux peuvent être de mises. Dans ce contexte, l’homme perd sa virilité et son image d’apollon. Il suffit juste de le déculpabiliser, de l’aider à surmonter ce problème pour éviter toute récidive.

Comment soigner les troubles de l’érection ?

Depuis peu, les dysfonctionnements érectiles ont bénéficié de plusieurs campagnes de sensibilisation. Ces campagnes sont plus renforcées suite au développement des traitements oraux. Ces derniers sont alors reconnus comme plus efficaces par rapport aux traitements disponibles jusqu’à présent. Ce sujet est boudé par les médias alors qu’il devrait être pris au sérieux. A vrai dire, on est confronté à un manque d’informations. On a parlé des causes de ces problèmes intimes précédemment mais peu savent que ces difficultés érectiles peuvent se soigner définitivement ! Internet peut être l’outil de recherche idéale pour trouver des informations sur les dysfonctionnements érectiles.

troubles érection.jpeg

Troubles érectiles : une barrière contre l’épanouissement sexuel

Les hommes qui sont sujets à un trouble de l’érection voient leur vie de couple briser. Sur le long terme et non soigné, leur vie familiale n’est pas non plus épargnée. Au-delà du souci sexuel, ils se sentent mal dans leur peau et ont une mauvaise image d’eux (culpabilité, déprime, honte etc.). Ces sentiments négatifs auront tendance à favoriser les pannes. Et là, c’est leur vie de couple qui en paie les frais !

Dysfonctionnements érectiles : pour que le traitement marche, il faut oser en parler…

Selon une majorité de répondants (49%), les concernés consulteraient naturellement leur médecin traitant. Une petite partie (17,3%) se tournerait vers un sexologue ou un sexothérapeute. Selon leurs déclarations, peu de personnes s’aventureront vers un andrologue ou prendront conseil chez des amis. Seuls 44% des répondants ont avoué consulter leur médecin. Le reste préfère rester silencieux. Faute d’en parler, ces hommes ne jouissent pas de prise ne charge médicamenteuse. A ce jour, les médicaments les plus utilisés sont le Viagra et le Cialis.

Les traitements pour booster votre éréction :

Qu’il s’agisse d’un traitement oral ou d’un traitement local, son efficacité dépend de son utilisateur. Il doit reconnaître qu’il est malade et qu’il doit se soigner. Aujourd’hui, de nombreuses solutions sont accessibles :

Traitement par voie orale :

En général, on a recours à ce traitement en première intention. Le vardenafil, le sildénafil et le tadalafil agissent sur le relâchement des muscles lisses sur les corps caverneux. Ces trois molécules augmentent le sang qui est à l’origine de l’érection. Cependant pour qu’elles fournissent l’effet escompté elles, ont besoin de stimulation sexuelle comme des caresses et les préliminaires. Vous devez s en référez à votre médecin si vous prenez d’autres médicaments en simultané. Ceci pour éviter les risques d’interactions.

Traitement local:

Ce type de traitement se présente sous forme d’injections dans le corps caverneux du pénis. Le mode d’administration n’est pas douloureux. De plus, le médecin accompagne l’individu tout au long de son traitement. Le traitement local ne peut pas être acheté sans prescription médicale. Il est remboursé lorsque les dysfonctionnements érectiles sont de nature physique grave et définie comme une prostatectomie, un cancer de la prostate, une sclérose en plaque, une paraplégie etc.

Traitement hormonal:

Il entre en cause lorsque le patient montre une baisse de testostérone qui est associée à des signes cliniques comme une augmentation de la graisse abdominale ou une fatigue permanente. Une bonne dose de testostérone aide à stimuler le désir sexuel et rend les muscles plus forts. Ce traitement ne doit pas se faire sur la durée mais temporairement.

La formation érection en béton de JM Corda:

Cet outil peut vous être d’une précieuse aide. La formation est accompagné d’une vidéo « démonstration » de 60 minutes avec des exercices physiques à pratiquer pour une érection rapide, stable et de meilleure qualité. Ces séances d’exercices agissent sur les muscles PC et apprennent à se familiariser avec la masturbation consciente ainsi qu’avec le rituel de la douche.